Accueil » Transport et logistique » Enjeux réglementaires, sanitaires et économiques de la filière « Transport et logistique »

Enjeux réglementaires, sanitaires et économiques de la filière « Transport et logistique »

par Réseau
4,8K Vues

Les enjeux réglementaires et environnementaux

LE CADRE RÉGLEMENTAIRE

Essentielle pour approvisionner l’ensemble des acteurs économiques au quotidien, la filière transport et logistique est encadrée par une variété de lois ou réglementations, de l’entreposage à la distribution. Entre autres, au niveau Européen avec la directive 94/62/CE, au niveau français avec la loi AGEC ou à l’échelle parisienne avec la plan Economie Circulaire de la Ville de Paris.
La question du suremballage, et notamment du plastique à usage unique, est concernée à plusieurs titres  : 

Il s’agit de repenser toute la chaîne logistique à travers, notamment, l’optimisation du chargement des véhicules en évitant les retours à vide et en réduisant le poids et le volume des emballages, en optimisant l’emplacement des noeuds logistiques, en favorisant le transport multimodal ou combiné et en mutualisant les besoins.

Nathalie Boyer, déléguée générale d’Orée

Dans notre étude récente Rethinking Packaging, il apparait
que 9 entreprises sur 10 estiment que le sujet de l’emballage va devenir de plus en plus
important dans

un avenir proche.

Assia Belkhodja, DHL

Faire parti d’un mouvement national

Les chartes et les démarches pour une logistique durable sont de plus en plus nombreuses.
Celles-ci promeuvent une logistique plus respectueuse de l’environnement, notamment concernant la réduction des émissions de CO2. La question du plastique à usage unique devenant une priorité pour l’Union européenne, les Etats et les consommateurs, anticiper ces exigences avant vos concurrents ne pourra que vous être bénéfique
sur le long terme.

le réemploi devra contribuer à hauteur de 50% aux objectifs de réduction des plastiques à usage unique.

                                                     – Loi AGEC

Les enjeux économiques et d’image

L’image de votre entreprise

Les entreprises de la filière qui témoignent de la performance globale et de l’impact environnemental de leur logistique peuvent gagner en attractivité auprès de leurs consommateurs, clients et fournisseurs, et ainsi être avantagées.
De même, engager l’entreprise dans une gestion durable de ses flux permet de motiver, d’engager et de fidéliser ses employés ainsi que d’attirer les meilleurs talents. En effet, selon le baromètre
« Talents : ce qu’ils attendent de leur emploi » les jeunes talents sont plus que jamais en demande d’engagement de la part de leurs futurs employeurs.

50-70

C’est le nombre de fois qu’une caisse ou une palette peut être réutilisée pendant sa durée de vie dans le secteur
agro-alimentaire.

Zero Waste France, avril 2015

7/10

salariés assurent que la Responsabilité Sociétale des Entreprises conduit à une loyauté et une fidélité plus importante envers l’employeur.

Étude du groupe Calexa

Le coût du suremballage

La suppression des emballages en plastique à usage unique ainsi que l’adoption de nouvelles solutions durables confèrent divers avantages. Le réemploi des emballages de transport, avec des bacs réutilisables par exemple, peut représenter des économies importantes, une fois l’investissement de départ amorti. Pour le client, cela signifie aussi des économies sur la facture d’enlèvement des déchets.

Par ailleurs, ajuster les emballages à la taille des marchandises, a plusieurs avantages : réduire les quantités de matière, le volume et le poids des marchandises. Ceci permet de réduire l’espace de stockage nécessaire et d’optimiser les chargements., générant une réduction des coûts. non négligeables.

Des attentes de la part des clients et des consommateurs

Les enjeux sociétaux et environnementaux sont dorénavant au cœur des préoccupations des consommateurs et des entreprises. Si les équipes R&D tentent de réduire les emballages primaires des produits pour satisfaire les attentes des consommateurs,
les emballages secondaires et tertiaires sont désormais également en ligne de mire (les emballages de regroupement, de transport et de manutention). Les clients poussent leurs fournisseurs et prestataires logistiques à supprimer le plastique à usage unique, en amont de la chaîne logistique, ce qui devient un réel enjeu de compétitivité.
De plus, le plastique et le suremballage sont des irritants pour les clients. Réduire leur utilisation signifie pour le client : moins d’emballages à traiter, un gain de temps, de place et des économies sur la facture d’enlèvement des déchets.

 

Tous nos clients sont
dans des logiques et politiques de réduction des emballages.
De fait, c’est un levier qui arrive au bout de la chaine sur la sous-traitance logistique et transport.
Pour les entreprises du réseau TLF, c‘est une occasion d’apporter
de la valeur à nos clients. On a un vrai enjeu de compétitivité à pouvoir apporter des solutions tangibles sur le zéro déchet.

– Charlotte Migne, Réseau TLF 

À PROPOS

Ce site est dédié aux professionnels parisiens désireux d’agir concrètement en faveur de la sortie des plastiques à usage unique. La démarche est gratuitement proposée par la Ville de Paris, et animée par Circulab.

Copyright © 2024 Circulab