Accueil » Tourisme et itinérance dans la ville » Enjeux réglementaires, sanitaires et économiques de la filière « Tourisme et itinérance dans la ville »

Enjeux réglementaires, sanitaires et économiques de la filière « Tourisme et itinérance dans la ville »

par Réseau
3,1K Vues

Les enjeux réglementaires et environnementaux

LE CADRE RÉGLEMENTAIRE

Miroir de la société et du patrimoine français, la filière Tourisme et Itinérance dans la ville est encadrée par une variété de lois ou réglementations directement ou indirectement. Entre autres, au niveau européen avec la directive européenne 2019/904, au niveau français avec la loi AGEC ou à l’échelle parisienne avec la plan pour le tourisme parisien.

Parmi les grands axes pour développer la filière, développer un modèle de tourisme durable, respectueux de son environnement et des habitants avec comme objectifs : 

0 %
des parisiens déclarent boire de l'eau en fontaine alors que 9/10 ont connaissance de leur existence.

– Eau de Paris

Les établissement recevant du public doivent être équipés de fontaines à eau.
                                                        – Loi AGEC

8/10

Parisiens consomment de l’eau du robinet avec 86% de confiance en la qualité de l’eau du robinet.

– IFOP pour les Rencontres
du Tourisme Durable 2021

0 %
des français se déclarent prêts à payer plus cher leur séjour pour voyager de manière responsable et respectueuse de l'environnement.

– IFOP pour les Rencontres
du Tourisme Durable 2021

3/4

Des touristes achètent de l’eau en bouteille pendant leur séjour à Paris. 

– Eau de Paris

Les enjeux économiques et d’image

UNE ATTENTE DES CONSOMMATEURS

Les voyageurs expriment le besoin de voyager de façon durable. Les activités privilégiées sont davantage tournées vers les commerces locaux, l’encrage dans les territoires et la préservation des paysages.

Ainsi, les touristes se tournent dorénavant vers les hébergements engagés, cohérents et éco-responsables. Ainsi, donner l’opportunité aux touristes d’intégrer une démarche zéro plastique à usage unique est valorisée. 

0 millions d'euros
octroyées par l'ADEME pour le Fonds Tourisme Durable.

– Ademe

87%

des sondés expriment
leur désir de voyager
de façon durable.

– Booking.com

DE NOUVEAUX BUDGETS ET FINANCEMENTS

Pour soutenir les acteurs du tourisme dans leur démarche d’amélioration de leurs impacts économiques, sociaux et environnementaux, l’ADEME a débloqué un Fonds Tourisme Durable.

L’objectif est de promouvoir les territoires ruraux et augmenter les offres de tourisme durable et local, favoriser le développement économique de territoires, accompagner des restaurants et des hébergements touristiques vers la transition écologique, et le développement de circuits courts de qualité. 

LE COÛT D’ENTRETIEN ET DE NETTOYAGE

L’industrie touristique est directement touchée par la dégradation des aspects environnementaux des territoires. La pollution plastique pourrait compromettre le flux touristique et menacer les nouveaux investissements du secteur privé dans le développement hôtelier.

Les voyageurs étant de plus en plus alertés sur la propreté et l’état général des villes, l’industrie du tourisme prend en charge certains coûts de nettoyage pour que les destinations restent attractives. L’impact économique estimé est de 40 million d’euros. 

Les aspects environnementaux comme l’entretien des sites, la propreté des rues, la qualité de l’air et de l’environnement urbain, se classent parmi les 10 facteurs les plus influents de l’experience des voyageurs.


— Enquête Travelsat de TCI Research

0
flacons de toilette par an sont donnés par un hôtel disposant de 100 lits (75% d'occupation) à ses clients.

– Travel Without Plastic

À PROPOS

Ce site est dédié aux professionnels parisiens désireux d’agir concrètement en faveur de la sortie des plastiques à usage unique. La démarche est gratuitement proposée par la Ville de Paris, et animée par Circulab.

Copyright © 2022 Circulab